Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

De la finance aux romans. Interview Dan Bendavid

16 septembre 2013 13 h 05 min0 commentaire

Interview Dan Bendavid

De la Finance aux romans

296115_392220240887312_382715061_nDan Bendavid est né à Casablanca, successivement diplômé de grandes écoles, docteur ès sciences de la faculté d’économie d’Aix-en-Provence, professeur d’enseignement supérieur, il exerce la profession de commissaire aux comptes. Il est passionné d’histoire antique et vit à Paris.

Michaela Benhaim : Vous êtes Commissaire aux comptes, Expert-comptable, vous avez également un doctorat en finance. Rien ne vous prédestine à l’écriture et pourtant vous venez de signer votre troisième roman. Comment passe-t-on des chiffres à l’écriture ?

Dan Bendavid : Le passage n’a pas été aisé, tout au moins au début, car il s’agit de deux mondes radicalement différents. Rien ne m’incitait vraiment à pénétrer ce nouvel univers jusqu’ à  la  naissance de mon enfant  en 2004, qui fut  le véritable détonateur de ma brûlante écriture. Si ce n’est peut-être le désir inassouvi d’une  recherche spirituelle à travers cette forme d’expression artistique transcendante que constitue l’écriture, et que  le roman a canalisé bien au-delà de mes espérances initiales.

M.B : Dans votre premier roman, vous narrez à travers l’enlèvement d’un fils par sa mère, votre propre vécu ?  «Au nom du père» est-il en quelque sorte une autobiographie ?

D.B : En partie seulement.  Au nom du père « l’enfance perdue » comme son nom l’indique raconte  le terrible combat mené durant huit ans  par un père pour sauver son enfant enlevé à l’âge de 4 mois, et confronté à un  déni générationnel de paternité, hérité de mère en fille.  Ce roman  a sublimé la plupart de mes émotions de ces années pour finalement me soulager d’une situation d’escalade de souffrance et de dangerosité.  La  terrible réalité à laquelle je faisais face et que je tentai vainement d’anticiper  au fil des pages écrites dépassait sans cesse  la fiction, et lorsque celle-ci m’est devenue insupportable la partie romanesque m’a permis de m’en défaire complètement.

M.B : Vous enchaînez avec un second roman qui s’intitule Au nom du fils « Le code sacré». Joël Davidson, le héros nous entraîne dans sa  découverte des secrets antiques de la confrérie des conversos en passant d’Aix-en-Provence à Jérusalem et de Massada à  la sainte Baume en Provence. C’est un  thriller historique qui ne laisse pas indifférent. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

D.B : Ce second livre  s’est imposé presque comme une suite logique pour plusieurs raisons. Bien sûr la quête de l’enfant perdu y est toujours omniprésente mais ma première motivation, en dehors de celle satisfaire mes lecteurs qui souhaitaient ardemment une suite, était d’offrir à mon fils aîné une histoire aussi émouvante que celle dédiée à son jeune frère. L’autre raison d’Au nom du fils visait à conter de façon romanesque le fabuleux exode juif à compter de la destruction du second temple, en dénouant une énigme sacrée contemporaine liée à la  descendance du roi David. En rétablissant la jonction nécessaire du christianisme avec le judaïsme, l’objectif inavoué de ce thriller métaphysique suggére aussi  la réconciliation spirituelle nécessaire ainsi que la reconnaissance universelle à laquelle a droit  ce formidable  « peuple-monde » que demeure le peuple juif.  

M.B : Et de trois ! «Ainsi soit-il» est le troisième roman de cette trilogie fascinante que vous venez de signer. Il suscite autant d’émotions et éveille l’imagination peut être plus encore que les précédents. Est-ce  la touche de mystique que vous lui avez insufflé en marchant sur les traces d’Abraham et de Moshé ?

D.B : Quelle belle aventure littéraire, aussi inattendue, qu’imprévisible ! N’est-ce-pas ? Cette trilogie effectue un retour vers le passionnant passé de notre histoire.  Le roman Ainsi-soit-il ! « L’énigme spirituelle »  en constitue probablement le point d’orgue, à moins que mon prochain roman n’en élève encore un peu l’intensité émotive. En plus du cocktail détonant mêlant l’histoire et l’archéologie biblique avec les personnages des précédents tomes, cette extraordinaire aventure ajoute un supplément d’âme au récit en se mettant dans les pas inversés de Moché, dont la mystique se dévoile à travers  une énigme spirituelle du mont Sinaï  imbriquée à celle  de la bibliothèque d’Alexandrie.

M.B : «Ainsi soit-il» a rencontré un  véritable succès. Sera-t-il  interprété au cinéma ?

D.B : Je l’espère vivement bien qu’aucun contrat ne soit encore signé officiellement… Je prépare actuellement l’adaptation cinématographique d’Au nom du Père en version anglaise avec une productrice française qui réalise ses films à Hollywood…

M.B : D’autres projets de livres pour cette nouvelle année ?

D.B : Assurément oui. Et c’est en Israël à Ashdod que je trouve ma principale inspiration. Mon prochain livre en gestation se projette aux origines de la civilisation; un sujet complexe qui  réservera  de belles surprises à mes lecteurs.



Tags:

Laissez un commentaire


Powered by Sweet Captcha
Vérifions que vous êtes un humain,
Glissez la cravatte sur le costume
  • captcha
  • captcha
  • captcha
  • captcha

Tomtop|

IT Support| POS label| System Integration| Software development| label printing| QR code scanner| wms| vending machine| barcode scanner| SME IT| it solution| rfid tag| rfid| rfid reader| it outsourcing| IRLS| inventory management system| digital labelling| barcode label| Self Service Kiosk| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| Denso| barcode| handheld| inventory management| warehouse management| stock taking| POS| Point of sale| Business service| Web Development| vending| app development| mobile app development| handheld device| terminal handheld| inventory management software| pos system| pos software| pos hardware| pos terminal| printer hong kong| receipt printer| thermal printer| thermal label printer| qr code scanner app| qr scanner app| online qr code scanner| qr code scanner online mobile| qr code scanner download| mdm| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management|

banner| Backdrop| Bannershop| Ebanner| Eprint| foamboard| hk print| hong kong printing| Printing| backdrop| print100| 印刷| 宣傳單張| 貼紙| 貼紙印刷|

electric bike| best electric bike| electric bikes for adults| e bike| pedal assist bike| electric bikes for sale| electric bike shop| electric tricycle| folding electric bike| mid drive electric bike| electric trike| electric mountain bike| electric bicycle| electric bike review| electric fat bike| fat tire electric bike| women's electric bike |

office| Property Agent| Hong Kong Office Rental| hong kong office| office building| Commercial Building| Grade A Office| leasing| Rent Office| office for sale|

Central Plaza| The Centrium| LHT Tower| China Building| AIA Central| Crawford House| Exchange Tower| AIA Tower| World Wide House| One Kowloon| The Gateway | One Island South| Jardine House| Millennium City | Exchange Square| Times Square | Pacific Place| Admiralty Centre| United Centre| Lippo Centre| Shun Tak Centre| Silvercord| The Center| Mira Place| Ocean Centre| Cosco Tower| Harcourt House| Cheung Kong Center|

school| international school of hong kong| international school| school in Hong Kong| primary school| elementary school| private school| UK school| british school| extracurricular activity| Hong Kong education| primary education| top schools in Hong Kong| Preparatory| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| primary school hong kong| private school hong kong| british international school| extra-curricular| school calendars| boarding school| school day| Bursary| British international school Hong Kong| British school Hong Kong| English primary school Hong Kong| English school Hong Kong| International school Hong Kong| School Hong Kong| boarding school Hong Kong| best school in Hong Kong| School fees|

Mailchimp|​​​​​​​ Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| Aweber| Maichimp| benchmark| SMS|

按揭計算機| 居屋|

electric bike| Best smartwatch| Best Wilreless earphones|