Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

Erdogan, Saladin des temps modernes

2 octobre 2011 10 h 27 min0 commentaire

Par Yossi Malka

Dans la continuité logique de ses ambitions, le premier ministre Turc Erdogan, était en visite en Egypte le 13 septembre 2011. À son arrivée au Caire , reçu en grande pompe par les officiels, mais aussi acclamé tout le long du parcours entre l’aéroport et son lieu de résidence, par une foule immense, que les frères musulmans ont installée pour la circonstance, acclamé comme le nouveau Leader du Monde Musulman.

La foule surchauffée a brandi son portrait de toutes tailles ; des slogans «vive Salah Eddin- Saladin» ;
une ambiance digne de celle qui accompagnait Nasser dans les années 50. Dire que nulle spontanéité n’existe dans cette mascarade serait un pléonasme, on ne peut occulter le fait que par ce rassemblement des masses inactives, les frères musulmans ont ramené l’Égypte 50 ans en arrière. Que feront-ils si, comme cela se dessine, ils sont demain au pouvoir ! Nous avons encore un peu de temps pour en parler.

Erdogan a participé a une réunion de la Ligue Arabe, où comme on s’attendait, il a fustigé Israël, réitéré ses exigences d’excuses, de dédommagements et de levée du blocus sur Gaza. Israël, État criminel, dont
l’existence met en danger toute la région, Israël pays dominateur des pays arabes ; Israël qui doit payer et se soumettre. Des expressions qui font rejaillir sa mentalité de Maître Islamiste virulent, s’adressant au petit Juif dhimi qu’est à ses yeux Israël.

Avant son arrivée au Caire, son service de presse a publié que dorénavant, les avions israéliens seraient détectés comme avions ennemis par les radars turcs. Publication qui a dû faire sourire bon nombre de leaders arabes, y compris égyptiens, qui savent d’une part que les avions israéliens ne survolent plus la Turquie depuis plus de deux ans, mais aussi tous ceux des pays arabes, qui doivent leur sécurité aérienne à des technologies israéliennes : à titre d’exemple, aucun avion militaire syrien ne peut s’approcher des frontières jordano-syriennes.

Le comble c’est la Turquie, elle-même ! Incapable de faire fonctionner les drones «héron» qu’Israël lui a vendu, et qui sont «en panne». Quelques jours auparavant, Erdogan dévoilait l’autre étape de ses «rétorsions» contre Israël, en dépêchant trois frégates en Méditerranée. Consigne : se rapprocher de 100 mètres des bâtiments de la Flotte israélienne, si celle-ci dépassait les 12 milles de ses eaux territoriales, et accompagner d’éventuels navires pour le ravitaillement de Gaza.
Une mise en scène qui ramène elle aussi le monde arabo-musulman 50 ans en arrière, et qui utilise le «facteur Israël» pour s’imposer en tant que Leader, voiler les véritables dessins, et diaboliser Israël pour enflammer la foule égyptienne qui, doit-on le préciser tout en le déplorant, est à 50 % analphabète.

Le lendemain, soit ce 14 septembre 2011, le ballon de baudruche «Erdoganien» s’est dégonflé :
1- Le journal Ashark al Aoussat publié à Londres, lui reproche de ne pas avoir évoqué les crimes d’Assad, de ne pas avoir confirmé ses intentions belliqueuses envers Assad exprimées quelques mois auparavant et surtout de n’avoir pas déclaré haut et fort qu’ Assad avait perdu toute légitimité.
2- Les Frères musulmans qui avaient orchestré son arrivée et sa réception à coup de millions, dans un pays où le manque de denrées et le chômage sont l’essentiel des préoccupations, les voilà qu’ils dénoncent les paroles d’Erdogan, car ce dernier avait osé conseiller à l’Egypte une Constitution démocratique basée sur des principes laïcs, tout en étant un pays islamique. Les Frères musulmans en Egypte ne l’entendent pas ainsi et ont, par cette attitude, annoncé la couleur de leur volonté de puissance :un Etat islamique dont la constitution serait fondée sur la Charya. Le journal Ashark Al Aoussat, et les Frères musulmans, ont tout simplement oublié qu’Erdogan est certes musulman, mais il n’est pas Arabe.

La règle – nous l’avons répété sur RDT à plusieurs reprises – est qu’aucun pays non Arabe ne peut s’ingérer dans les affaires syriennes ; dérogation faite bien sûr à l’Iran qui arme Assad contre sa population ; telle est la position officielle de la Ligue Arabe.

Erdogan a également rencontré le Maréchal Tantaoui, lequel avait plutôt l’air de recevoir «un extra terrestre». Le même jour où Erdogan était reçu en Égypte, le Journal égyptien Al Ahram relatait qu’une dé- légation militaire israélienne de très haute importance était reçue par l’Armée Egyptienne ; dirigée probablement par le Général Amir Eshel, chef de la planification selon des sources israéliennes, cette délégation est venue clôturer l’enquête sur les incidents survenus à la frontière du Sinaï. Un Général de la Planification ne traite pas d’événements déjà survenus !
Mais bien de sujets de coopération en perspective ; d’où la certitude qu’une coopération militaire israélo-égyptienne est bien existante malgré le «climat», et on peut ajouter sans trop se risquer qu’elle porterait sur des opérations conjointes pour éradiquer la présence de quelques 1200 terroristes planqués dans le Sinaï. Erdogan a également rencontré Abou Mazen, pour dire qu’il n’irait pas à Gaza malgré son désir incessant. Tout le monde comprend que cette démarche, comme nous l’avons écrit précédemment, risque de courroucer les Américains, mais surtout les Egyptiens, intermédiaires exclusifs dans le différend Hamas-Fatah.

De plus, cette visite serait contraire à la position de la Ligue Arabe. Erdogan qui a œuvré pour gagner la confiance de l’Occident, revient au galop à sa vraie nature : il a arrêté des centaines d’officiers sous l’inculpation de tentative de coup d’Etat ; il a arrêté des journalistes laïcs de gauche, alors que leurs écrits l’avaient aidé à remporter les premières élections ; il a fait croire au Monde entier que son régime islamiste était l’idéal, alors qu’il soutient des organismes islamiques tels que le IHH qui sont des branches de son parti Justice et Progrès ; il se présente comme défenseur des Droits de l’Homme alors que son armée assassine depuis des années des civils kurdes dans son combat contre le PKK dans le cadre d’une guerre que la Turquie mène depuis 2003 et qui implique les Irakiens, les gardiens de la révolution iraniens, et même les Etats-Unis, lesquels fournissent des renseignements au KGR (Le Kurdish Regional Government), dans les Montagnes du Kandil. Actuellement, pour accomplir son hégémonie sur les ressources pétrolières de la Méditerranée, il diabolise Israël, selon des méthodes dignes des pires antisémites : le complot juif international.

Quant à la réaction d’Israël aux élucubrations d’Ergogan et de sa tentative d’un double encerclement, elle est mesurée, d’une extrême retenue, malgré la gravité de la situation. Le match de foot Maccabi Tel
Aviv et Bachiktach a bien eu lieu à Istanbul le jeudi 15 septembre, sous une surveillance policière accrue.
Les internautes turcs tournent en dérision l’envoi de trois frégates contre l’armée israélienne et rappellent à Erdogan que l’Aviation israélienne existe, et qu’elle n’est pas si impuissante ; en effet en cas de conflit, trois frégates turques c’est une minute d’intervention des bombardiers israéliens. Erdogan a tout intérêt à relire l’Histoire.

On pensait que les remous dans les pays arabo-musulmans définis comme un «printemps» allaient libérer les masses de ces idées fausses et archaïques qui cherchent un bouc émissaire ; que ces notions seraient remplacées par des valeurs saines et authentiques. La réalité est autre, et Erdogan assoiffé de puissance, use de la précarité des masses arabes, comme l’ont fait d’autres dictateurs pour assouvir ses pulsions de puissance, au lieu de conquérir la Paix, le Développement et la Justice.

La nature a peur du vide et, à peine un dictateur tombe, un autre prend immédiatement sa place.



Tags:

Laissez un commentaire


Powered by Sweet Captcha
Vérifions que vous êtes un humain,
Metter le smiley sur le tee-shirt
  • captcha
  • captcha
  • captcha
  • captcha

DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封 數碼印刷

QR code scanner| inventory management system| labelling| Kiosk| warehouse management|

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online shop| Online Einkaufen

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| 地產新聞| 甲級寫字樓/頂手| Grade A Office| Commercial Building / Office building| Hong Kong Office Rental| Rent Office| Office for lease / office leasing| Office for sale| Office relocation

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| 國際小學| 英國學校| International schools hong kong| 香港國際學校| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School

Addmotor Electric Bike| Electric bike shop / electric bicycle shop| Electric bike review| Electric trike| Fat tire electric bike| Best electric bike| Electric bicycle| E bike| Electric bikes for sale| Folding electric bike| Electric mountain bike| Electric tricycle| Mid drive electric bike Juiced Bikes Pedego Rad-Power