Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

Pour la première fois, la police expose ses archives de la rafle du Vel d’Hiv

8 juillet 2012 18 h 50 min0 commentaire

AFP – Listes de juifs arrêtés, comptabilité de leurs biens saisis, notes des RG sur l’état d’esprit de la population : pour la première fois, la préfecture de police de Paris (PP) expose ses archives de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942, des documents uniques sur cette tragédie.

L’exposition intitulée La rafle du Vel d’Hiv, les archives de la police se tiendra du 16 juillet au 15 septembre à la mairie du IIIe arrondissement parisien.

Il y a 70 ans, le 13 juillet 1942, la préfecture de police, sur ordre des nazis, mobilise des milliers de policiers dans Paris et en banlieue pour l’arrestation et le rassemblement d’un certain nombre de juifs étrangers au Vélodrome d’Hiver.

Le 16, l’état-major de la PP signale que l’opération contre les juifs, commencée à 04H00 du matin, est ralentie par beaucoup de cas spéciaux : beaucoup d’hommes ont quitté leur domicile hier ; des femmes restent avec un tout jeune enfant ou avec plusieurs ; d’autres refusent d’ouvrir, il faut faire appel à un serrurier (…) l’opération est lente.

Le 17 à 22H15, un cri d’alarme transparaît à travers la froideur administrative d’une note policière : Mme Gautier, infirmière de service au Vélodrome d’Hiver, téléphone sur le conseil du secrétariat du préfet de la Seine pour demander à la PP de mettre à sa disposition des couvertures, bassines et cuvettes dont les internés ont le plus grand besoin.

Selon les historiens, les conditions de vie étaient épouvantables au Vel d’Hiv.

Le 21, encore une note qui détaille le bilan des opérations de ramassage des juifs : Hommes 3.118, femmes 5.919, enfants 4.115, soit au total 13.152 arrestations.

Enfin, le 22 au matin, un sec télégramme signé Lambeau informe : 08H40 – Opérations terminées définitivement au Vel d’Hiv à 08H30 – Vel d’Hiv évacué en totalité.

La base tiquait.

Les Allemands espéraient arrêter 27.427 juifs à Paris et en petite couronne, mais finalement il n’y en a eu +que+ 13.152. Ca fait déjà beaucoup!, explique le commissaire de l’exposition, Olivier Accarie Pierson.

Moins d’une centaine de ces raflés reviendront d’Auschwitz – aucun enfant. La famille du commissaire adjoint de l’exposition, Charles Trémil, 77 ans, figure parmi les victimes – à part un frère qui a pris la fuite, perdant ses papiers retrouvés dans les archives de la PP.

Les notes des Renseignements généraux (RG) de l’époque montrent que la rafle a été très mal perçue par la population, souligne-t-il.

C’était la première fois que tout le monde était arrêté, femmes, enfants et vieillards inclus. Du coup de nombreux policiers avaient fait fuiter l’information la veille de la rafle. Les Allemands étaient furieux, selon Olivier Accarie Pierson.

Quant à M. Trémil, il a vécu dans la clandestinité de de 7 à 10 ans, caché sous un faux nom. Le souvenir le plus marquant de cette époque, c’est la peur.

Outre les rafles, les archives qu’il a longuement parcourues – celles du IIIe arrondissement uniquement, les autres étant passées au pilon à la Libération – racontent la vie sous l’Occupation : On voit que les gens volent des couvertures, de la nourriture, des tickets de rationnement, du charbon…, détaille M. Trémil.

La France était exsangue, pillée par les Allemands (…) A Paris, les gens crevaient de faim. C’était l’obsession permanente : trouver à manger, narre le commissaire Françoise Gicquel, responsable du département patrimonial à la PP.

Les notes des RG sont les plus précises, selon M. Trémil : Ils écrivent que les gens ont faim et froid, qu’ils veulent le retour des prisonniers de guerre, qu’ils souhaitent la victoire des Anglais.

Je pensais que les RG allaient caresser le pouvoir dans le sens du poil, mais pas du tout !, s’étonne-t-il.

La hiérarchie collaborait, mais la base tiquait, résume le commissaire Gicquel.



Tags:

Laissez un commentaire


Powered by Sweet Captcha
Vérifions que vous êtes un humain,
Mettez le maillot dans la valise
  • captcha
  • captcha
  • captcha
  • captcha

雪茄| 雪茄烟网购/雪茄网购| 雪茄专卖店| 古巴雪茄专卖网| 古巴雪茄价格| 雪茄价格| 雪茄怎么抽| 雪茄哪里买| 雪茄海淘| 古巴雪茄品牌| 推荐一个卖雪茄的网站| 非古雪茄| 陈年雪茄| 限量版雪茄| 高希霸| 帕特加斯d4| 保利华雪茄| 大卫杜夫雪茄| 蒙特雪茄| 好友雪茄

古巴雪茄品牌| 非古雪茄品牌

DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封

QR code scanner| SME IT| system integration| inventory management system| label printing| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| warehouse management| thermal printer| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online Einkaufen

Beauties' Secret化妝及護膚品

Addmotor electric bike shop

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| Office for lease / office leasing| Office building| 甲級寫字樓/頂手| 商業大廈| Commercial Building| Grade A Office| Office for sale| Hong Kong Office Rental / Rent Office| 地產新聞

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| private school hong kong| English primary school Hong Kong| primary education| top schools in Hong Kong| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School